Livres

Découvrez notre catalogue.

Livres Il y a 17 livres.

Sous-catégories

  • L'Instant duel...

    De Yolande Alexandre

  • Le murmure de la Rose

    De Christian Gomez

  • Il était une fois… La...

    De Claude Gironis

  • Ils voulaient vivre...

    De Annie Kochert-Bonnefoy

  • Des larmes au Paradis

    De Annie Kochert-Bonnefoy

  • Trompe-la-mort

    De Jacques Gimard

  • À contrecœur

    De Marc Langlois

  • Anémone

    De Téréna Kanté

  • Le Rocher

    De Thierry Benquey

  • Ensemble dans la...

    Oeuvre collective

  • S COM HOM

    De Philippe Parrot

  • Vénus a deux visages

    De Philippe Parrot

  • Alain Knockaert

    Alain Knockaert est né le 5 juillet 1947 à Viefvillers, deux ans après la libération.

    Après avoir été motard dans les compagnies républicaines de sécurité – CRS,il est devenu forestier. Marié, il a eu une fille, Marion.

    Alain a mis ses talents de dessinateur au service du livre-témoignage du docteur Raphaël Moreno qui l’avait suivi pendant plus de dix ans pour l’aider à lutter contre ses propres démons…

    Hélas, Alain ne verra pas son rêve d’être édité se concrétiser, car il s’en est allé, nous privant de son humour et de sa créativité. Un de ses camarades de l’Office National des Forêts lui a adressé un dernier hommage. Le voici :

    « Te voilà parti au pays des champs de bataille avec ton armée de petits soldats. Dans le beau pays où les soldats se battent, tombent et se relèvent en riant.

    Avec ton cœur gros comme ça, tu seras leur général et ils te suivront dans tous tes combats. Tes combats contre ces moulins à vent qui t’ont tant fait de mal. Et même si ton armure est fragile et ton casque un simple plat à barbe, ce n’est pas grave : dans le pays où tu vas tous les coups sont pour de faux, seul ton grand cœur est pour de vrai.

    Je peux te dire que si tu n’allais pas souvent dans les églises, je n’ai jamais ressenti, devant une crèche, autant d’amour et de tendresse que devant celles que tu construisais à chaque Noël.

    Pars en paix, Alain, je peux témoigner que, malgré ta terrible maladie (qui n’inspire aux imbéciles que dégout et mépris) je n’ai que rarement rencontré un homme aussi chaleureux et aimant envers son prochain.

    Pars en paix, Alain, tous ceux qui t’aiment sont heureux de t’avoir connu et te garderont, avec tendresse, un petit coin, au chaud, au fond de leur cœur. »

    En accord avec son épouse et le docteur Raphaël Moreno, les droits d’illustrations pour Trop de verres tuent ! seront intégralement reversés à sa fille, Marion.

    Repose en paix, Alain…

per page
Voir 1 - 12 de 17
Voir 1 - 12 de 17