Il était une fois… La Combe du Saut

ISBN 978-2-919760-09-1

Neuf

Plus que 4 exemplaires...

L’ensemble du complexe minier a bénéficié, durant tout le XXe siècle, d’une grande renommée et créé de nombreux emplois qui ont fait vivre la vallée de l’Orbiel et ses alentours...

More details

Produit disponible

En achetant ce produit vous pouvez gagner jusqu'à 4 points de fidélité. Votre panier totalisera 4 points pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 0,80 €.


40,00 €

Ajouter à ma liste

Informations complémentaires

Poids 793 g
Nombre de pages 226

Plus d'info

De 2000 à 2006, suite à l’arrêt des exploitations de minerai et la fermeture de la société, des travaux deréhabilitation sur le site de La Combe du Saut ont été réalisés. Un siècle de vie et de labeur a été anéanti par une armée de camions, de pelles mécaniques et de bulldozers. Avec la démolition, en 1986, de la cité ouvrière, une page de l’histoire industrielle et humaine est définitivement tournée, nul ici n’oubliera ! Après une mise à nue de cette terre, imprégnée de sueur, de sang et de larmes, herbes folles et plantes sauvages en reprennent possession pour nous offrir un nouveau paysage. Qui se souviendra plus tard ? C’est pourquoi, avant que la mémoire collective n’oublie définitivement ce fleuron de l’industrie, l’auteur a recueilli des photographies, des témoignages et des anecdotes personnelles auprès d’habitants qui vivent maintenant en d’autres lieux, afin de partager avec vous les souvenirs d’un passé à jamais enfoui.

Résultat d’un travail de longue haleine, Claude Gironis nous emmène à La Combe du Saut dans le Cabardès, autrefois dominée par une cheminée monumentale, aujourd’hui silencieuse et déserte. L’auteur nous invite à marier les sentiments contradictoires de nostalgie pour un lieu qui n’est plus et de plaisir de le redécouvrir au travers de nombreux clichés récoltés avec beaucoup de patience et d’écoute. Un livre mémoire qui séduira immanquablement les amoureux de cette belle région de France et tous ceux qui œuvrent pour que le passé parfois se conjugue au présent.

« IL ETAIT UNE FOIS... LA COMBE DU SAUT », 226 pages, 40 € Prix France TTC.

Coup de coeur

« L'ensemble du complexe minier de La Combe-du-Saut a bénéficié, durant tout le XXe siècle, d'une grande renommée et créé de nombreux emplois qui ont fait vivre la vallée de l'Orbiel. Un siècle de vie et de labeur a été anéanti par une armée de camions, de pelles mécaniques et de bulldozers. Avec la démolition, en 1986, de la cité ouvrière, une page de l'histoire industrielle et humaine est définitivement tournée. Après une mise à nue de cette terre, imprégnée de sueur, de sang et de larmes, herbes folles et plantes sauvages en reprennent possession pour nous offrir un nouveau paysage. C'est pourquoi, avant que la mémoire collective n'oublie définitivement ce fleuron de l'industrie, Claude Gironis a recueilli des photographies, des témoignages et des anecdotes personnelles auprès d'habitants qui vivent maintenant en d'autres lieux, afin de partager des souvenirs d'un passé à jamais enfoui. Claude Gironis nous emmène à La Combe-du-Saut dans le Cabardès, autrefois dominée par une cheminée monumentale, aujourd'hui silencieuse. Un livre mémoire qui séduira immanquablement les amoureux de cette belle région de France et tous ceux qui œuvrent pour que le passé parfois se conjugue au présent. » La Dépêche

« Claude Gironis retrace le quotidien du site minier de Lastours, rasé dans les années 80.De la cité ouvrière de La Combe du Saut, sur la commune de Lastours, il ne reste rien. Les quarante maisons de mineurs ont été rasées en 1986. Plus aucune trace, non plus, du site industriel des Mines et usines de Salsigne, dont la cheminée de 115 mètres, représentée sur des cartes postales d'époque, était la plus haute de France, peut-être même d'Europe. La Combe du Saut, un lieu de travail et de vie, des années 30 aux années 80, pour des centaines de familles, aujourd'hui disséminées, dans l'Aude ou plus loin. Claude Gironis, qui a lui-même grandi dans la cité minière jusqu'à l'âge de 7 ans, est allé à leur rencontre pour réaliser l'ouvrage qu'il publie aujourd'hui. "Pour mon enquête, j'ai d'abord puisé dans le répertoire téléphonique de mes parents !", explique-t-il. De Villefranche-de-Lauragais à Montpellier, le policier à la retraite, aujourd'hui installé à Conques-sur-Orbiel, a recueilli témoignages, anecdotes et photos. "La plupart de ceux qui ont vécu à La Combe du Saut en ont la nostalgie. Malgré le confort précaire, ils y étaient heureux", assure-t-il. "Des Algériens, des Portugais, des Polonais, des Italiens cohabitaient dans cette cité, sans une once de racisme". Les clichés sortis des albums de famille retracent le quotidien de cette petite communauté : les Noëls, les mariages, les communions. "Il y avait une école, une épicerie. Les gens se faisaient eux-mêmes leurs vêtements", raconte encore Claude Gironis. Des souvenirs d'autant plus précieux qu'ils sont les seuls vestiges de cet épisode industriel et humain de la région. » L’indépendant

Avis

Donnez votre avis

Il était une fois… La Combe du Saut

Il était une fois… La Combe du Saut

Plus que 4 exemplaires...

L’ensemble du complexe minier a bénéficié, durant tout le XXe siècle, d’une grande renommée et créé de nombreux emplois qui ont fait vivre la vallée de l’Orbiel et ses alentours...

Donnez votre avis

16 autres produits dans la même catégorie :